Mon rendez-vous chez DIVAS Magazine !

Lundi matin j’avais rendez-vous à la rédaction du  magazine DIVAS dont les locaux sont situés sur l’avenue des Champs-Elysées. Un média ne peut pas avoir plus glamour que la plus belle avenue du monde comme emplacement !

J’ai été reçue par Genevieve Yossa fondatrice, éditorialiste et rédactrice en chef du magazine, ainsi que par Leontine Gomis responsable du marketing et de la communication.

11225300_904943239553332_7576450861615201231_n

Ce fut l’occasion d’en apprendre davantage sur ce magazine Afropolitain à la parution bimestriel que je trouve à la fois  instructif, inspirant et surtout très intéressant tant sur le plan rédactionnel que sur les choix des visuels. Il s’adresse avec subtilité à différentes générations de femmes et j’aime ça! Mais aussi à toutes les cultures et origines ! Toutes les femmes, sans exclusion aucune peuvent s’identifier,s’inspirer, récolter des informations, piocher des astuces, des conseils et bien plus encore, dans DIVAS.

Après une pause de quelques années, (le magazine a été fondé à la fin des années 90) cela fait un an qu’il est de retour dans les kiosques. En plus de la France, il est disponible dans une vingtaine de pays dont le Sénégal et le Liban entre autres.

Avec plus de 500 000 lectrices en print, DIVAS est un magazine élégant, moderne tout à fait dans l’ère du temps qui se veut  au cœur du quotidien des afrodescendantes en relayant des parcours exemplaires, des réussites inspirantes, des conseils d’experts, des reportages et des décryptages.

Par exemple, dans le numéro de Juillet/Aout 2015, j’ai beaucoup apprécié le dossier sur le cou et ses bijoux, un ornement identitaire. On y apprend que les bijoux de cou constituent encore pour nombre de sociétés traditionnelles contemporaines un élément fondamental de l’identité et du statut social et ce, depuis l’antiquité égyptienne.

FullSizeRender (25)

Voyez par vous même que la charte graphique est élégante et la mise en page dynamique. C’est un avantage non négligeable et très agréable pour  les lectrices de DIVAS.

Si j’ai eu rendez-vous chez DIVAS c’était également pour évoquer une future proche collaboration entre ce média et moi même. Je vais probablement travailler avec l’équipe, et je m’en réjouie déjà car si une chose est claire, c’est que nous partageons la même vision d’une société multiculturelle, moderne et sophistiquée où les femmes sont  maîtresses de leur destinée.

En attendant de pouvoir vous dévoiler plus de détails je vous invite à rejoindre les réseaux DIVAS, la page Facebook  ICI  (DIVAS) et le compte instagram @IamDivaMag