Les conseils d’Ashley Graham pour aimer son corps.

Dans une société où les médias et le monde de façon générale, nous impose sans cesse leur vision du corps parfait, Ashley Graham, mannequin grande taille, illustre la cerise sur un gâteau, le passage du soleil dans une journée pluvieuse, un vent de fraîcheur dans le désert, et je n’extrapole pas du tout. Cette femme fait actuellement du bien dans le monde de la mode, elle participe au bousculement des codes de celui-ci, à ringardiser l’extrême minceur si prônée et surtout à donner confiance à une grande majorité de femmes. Puisque la perfection est propre à chacune, puisque l’important c’est de se sentir bien « dans ses sous vêtements » (petit citation que je viens d’inventer héhé) , puisque la beauté est diverse, puisque tous les corps sont différents, apprenons à nous aimer avant de vouloir changer. 

IMG_2492

 Ashley Graham a sa propre vision du corps et de la beauté qui est si inspirante… Voyez par vous-même avec ces extraits issus de sa récente interview pour le magazine de l’eshop www.net-a-porter.com

Au sujet de la relation qu’elle entretient avec son corps :

 » Je fais aujourd’hui du 46, depuis huit ans. Je ne cherche pas à ressembler aux autres, je veux simplement être bien dans ma peau. On m’a toujours demandé de perdre du poids, mais aujourd’hui, je n’en ai plus rien à faire. J’aime mon corps et mes courbes voluptueuses, et j’aime les montrer. « 

« Lorsque je regarde mes drôles de fesses dans le miroir, je me dis qu’elles ne sont pas très fermes ou rondes. Mais ce n’est pas grave j’ai ma culotte gainante. » 

  » Que l’on fasse un 32 ou un 52, c’est possible d’être en bonne santé. Il suffit de prendre soin de soi, faire du sport, et d’aimer son reflet dans le miroir, plutôt que d’être influencé par les standards de beauté négatifs. » 

IMG_2490

Sa source d’inspiration : 

Ma mère est ma première fan. Elle m’a toujours dit : « Aie confiance en toi. Tu as une personnalité et un cœur en or. Sois toi-même.”

« Je n’ai jamais entendu ma mère dire qu’elle se sentait moche ou qu’elle avait besoin d’un lifting. Je ne l’ai jamais vu se dénigrer et je ne le fais pas non plus. Je tiens ça d’elle »

« On m’a conseillé de m’inspirer de Marilyn Monroe et J.Lo parce que c’étaient les seules femmes avec des formes considérées comme belles. Nous avons besoin de modèles pour dire aux jeunes filles : “Célèbre tes rondeurs. Qu’importe si ton corps n’est pas parfait.” 

Sa mission : 

« La mienne ? Aider les femmes qui se sentent mal dans leur peau à s’accepter »

« Il y a un an et demi, j’ai lancé ALDA (“vague” en islandais) avec quatre autres mannequins grande taille. Nous allons dans les écoles parler d’image du corps et de tolérance. Les Nations Unies nous ont proposé de venir animer une discussion… Les choses bougent, c’est génial. C’est maintenant ou jamais : le public veut voir des femmes rondes. Nous sommes en plein débat. Et même si nous avons encore un sacré bout de chemin à parcourir, c’est le début d’une belle aventure qui n’est pas prête de s’arrêter. J’y crois dur comme fer. Vous n’avez pas fini d’entendre parler des rondeurs. » 

Source : net-a-porter.com

Post a new comment